Fuir encore…

  • Autrice : Pascale Perrier
  • Editeur : Oskar
  • Publication : Janvier 2018
  • 244 pages
  • Niveau de lecture: A partir de 10 ans

De son enfance, Romane garde l’image d’une fuite permanente. Mais pourquoi déménage-t-elle si souvent ? Pourquoi change-t-elle de nom à chaque fois ? Pourquoi ne sait-elle rien sur son père ? Sa mère lui a toujours expliqué qu’elles vivaient toutes les deux sous le régime de la protection de témoins.

Et si Romane courait de graves dangers ?

Merci au collège Camille Saint-Saëns pour ce book-trailer.
D’autres (tout aussi super) sont disponibles à cette page.

Lirado

J’ai dévoré ce livre presque d’une traite, prise par les multiples rebondissements de l’histoire.

(…) L’écriture de Pascale Perrier traduit bien cette frénésie. Tout s’enchaîne très vite dans cette histoire, à la manière d’un film d’action américain. Le lecteur n’a pas le temps de reprendre son souffle car en quelques jours les péripéties et les rebondissements vont s’enchaîner pour Romane. En parallèle de cette traque qui lui laisse peu de répit, la jeune fille cherchera aussi à en apprendre davantage sur son passé, son père et les raisons pour lesquelles elle vit depuis l’enfance sous le statut de la protection des témoins.

Fuir encore…est un roman très prenant et dans lequel on n’a pas le temps de s’ennuyer. On se laisse porter par les événements, comme Romane. Mais si on veut être totalement honnête on dira quand même que l’histoire n’est pas toujours très crédible (…) Finalement on est bien dans l’esprit des films d’action à l’américain : ce n’est pas forcément très réaliste mais c’est tellement prenant et captivant qu’on ne peut pas décrocher avant l’apparition du générique de fin et qu’à la sortie on se dit qu’on a passé un très bon moment, ce qui est déjà pas mal !

En quelques mots : L’histoire est très vivante, très dynamique et la fuite de Romane ne laisse aucun répit dans la lecture. Honnêtement tout n’est pas toujours très crédible, mais on passe un très bon moment car l’écriture est très rythmée et l’histoire palpitante. Un livre que j’ai lu d’une traite !

Des livres et vous

(…) Un roman policier réaliste et bien mené comme je les aime !

Des encres sur le papier

Avec ses protagonistes attachants, ce polar est très prenant,  les révélations auxquelles est confronté le lecteur remplissant parfaitement leur rôles. Petit à petit, la curiosité quant à la finalité de toute cette histoire prend le dessus, la déception ne se faisant pas ressentir, bien au contraire ! Une part de mystère reste présente, si bien que l’on en vient à se demander si une suite est prévue ou non.

Parfums de livres

Note: Un roman haletant, bien mené, surprenant, riche en rebondissements. Une bonne idée de départ, et un texte maîtrisé de bout en bout. C’est une lecture très addictive et qu’on ne peut pas mettre sur pause.  Je me suis tout simplement régalée!!! LivrJeunTrès bon livre  Un scénario original qui ménage bien le suspense mais qui laisse un peu le lecteur sur sa faim : quel sera l’avenir de l’héroïne ? Réussira-t-elle à créer des relations avec ce père absent pendant tant d’années ? Quel est le rôle exact joué par la maman ?
(…) Un style très agréable, un mélange bien dosé entre découverte amoureuse entre deux adolescents sympathiques, situation crapuleuse complexe, et relations familiales diverses. Martine GERARD

Nouveautés Littérature jeunesse

Le lecteur est porté par les interrogations de l’héroïne sur sa vie, sa mère et les secrets qui l’entourent.
Toutes les situations sont loin d’être réalistes mais on s’attache à la jeune fille et ses doutes
Un récit aéré avec l’insertion de messages et de documents, facile à lire et en définitive assez surprenant dans sa chute
A découvrir !

Blogamoi : travailler moins pour lire plus !

Roman palpitant mêlant tous les éléments du récit policier : un secret de famille, une disparition, un enlèvement, un danger imminent, des rebondissements inattendus… L’héroïne est heureusement aidée par Nils qui l’épaulera tout au long de l’aventure.

Dédale

Travestir la réalité est en effet un ressort dramatique efficace, créateur de suspense et donnant l’envie de découvrir ce qui est dissimulé. (…) Pascale Perrier, malgré quelques ficelles un peu grosses, quelques coïncidences bienvenues, signe un roman policier où les rebondissements s’enchainent à un rythme soutenu. Romane doit échapper à des personnages inquiétants, s’échapper, se cacher, résoudre des énigmes, mentir… et vivre sa première histoire d’amour. Le menu est copieux… mais se dévore à toute allure !

Manika 27 – Keskonfé

Pas le temps de s’ennuyer avec Romane ! Elle nous entraîne avec elle dans cette vie de fuite permanente qu’elle n’a pas choisie mais qu’elle essaie de comprendre et que l’on découvre avec elle.

(…) C’est plein de vie et de rebondissements, on en s’ennuie pas une minute et surtout on s’identifie totalement à Romane car on n’en sait pas plus qu’elle sur sa propre vie.

La littérature jeunesse de Malice

Excellent Polar ! 
(…) Etrange, il règne dans ce roman un climat inquiétant
Fuir encore est un roman haletant, plein de rebondissement du début jusqu’à la fin. Une lecture très agréable que l’on ne lâche pas !

Délivrer des livres

Fuir encore… est un polar original et captivant que l’on n’a pas envie de lâcher une fois commencé ! L’écriture est dynamique, il y a de multiples rebondissements et on ne s’ennuie pas une minute. (…) Et je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir de la peine pour Romane, qui n’est pas responsable du passé de ses parents mais qui en subit les conséquences… A lire !

Inter-CDI 274
Inter-CDI 274
Je Bouquine mai 2018
Je Bouquine mai 2018
Pont-Audemer magazine - été 2018
Pont-Audemer magazine – été 2018

Je profite de la sortie toute récente de mon dernier livre pour aborder la question du titre.

Jusqu’à une date très récente (il y a trois semaines environ, je crois), ce roman s’appelait « Sous protection ».

La couverture était prête, les sites de vente par correspondance avaient déjà annoncé le titre.

Et puis…

Et puis l’équipe de commerciaux s’est réunie. Les uns et les autres, séduits par le contenu, ont trouvé que le titre ne correspondait pas à l’histoire, pas assez évocateur, et surtout trop statique.

Soit.

On a cherché, tâtonné.  Hésité.

Différentes pistes sont apparues. En voici quelques exemples :

La fugitive 

Elle devait fuir…

Elle fuyait

Fuir sans cesse

En fuite…

Il fallait fuir

Finalement nous avons opté pour

                      Fuir encore…

Sans doute plus dynamique, plus fort, répondant bien à la photo de couverture qui était déjà là.

Mais le titre, c’est toujours un pari. Compliqué à choisir.

Je ne crois pas être forcément la mieux placée pour le déterminer, parce que je suis trop marquée par l’histoire interne du texte, la manière dont il a mûri, grandi, évolué.

Je n’ai pas forcément le sens de la formule.

Parfois, mon avis domine, parfois c’est l’éditeur qui tranche.

En réalité, je n’en sais rien. Le titre d’un livre, c’est à peu près la dernière chose qu’on choisit avant d’envoyer le texte à un éditeur.

En cours d’écriture, on travaille avec un « titre de chantier » qui n’a souvent aucun lien avec le titre définitif. Pour ce livre, il a évolué.

Tout au début, je l’avais appelé « Protégez-moi » puis il est devenu, en cours d’écriture « L’héritage du passé« , titre qui, j’en suis sûre, aurait fait frémir les commerciaux.

Je l’ai donc rapidement fait évoluer en « Protégez-moi… si vous pouvez« .

Ensuite, je j’ai présenté à l’éditeur sous le titre « Témoin sous protection (ou pas) » qu’on a rétréci en « Sous protection« .

Avant d’opter pour « Fuir encore…« 

Il en a fallu, des versions et des hésitations !

Alors quel est le meilleur titre ? A vous de me le dire !

… et bonne lecture !

2è prix Vendée’Lire 2019-2020 (85)