Les silences du rouge-gorge

  • Autrice : Pascale Perrier
  • Editeur : Oskar
  • Publication: Mai 2021
  • 168 pages
  • Niveau de lecture : A partir de 12 ans

Quand il apporte son travail à sa meilleure amie malade, Luka ne résiste pas à la tentation de lire son devoir de français. Harper y parle, de manière très intime et sensible, d’un mystérieux roman nommé Les secrets du rouge-gorge où l’héroïne est battue par son père.

Intrigué, il cherche à lire ce texte et découvre que le roman choisi par la jeune fille n’existe pas. Pourquoi aurait-elle inventé un roman si ce n’est comme appel au secours, parce qu’elle est elle-même confrontée à ce problème ?… Son amie le lui aurait-elle caché ?

Luka doit en savoir plus. Il se lance à corps perdu dans une enquête en jeu de miroirs dont il ne sortira pas indemne – dont personne ne sortira indemne, en réalité…

Mya’s books : Coup de coeur. J’ai immédiatement été happée par cette histoire (…) J’ai aimé suivre cette enquête pas comme les autres même si j’ai eu le coeur serré du début à la fin. Ce roman est bouleversant et aborde un sujet vraiment délicat avec beaucoup de justesse et d’authenticité. Il devrait avoir sa place dans toutes les bibliothèques (…) C’est aussi une histoire qui encourage à faire attention aux autres et à voir au-delà des apparences. C’est un livre marquant que je n’oublierai pas et que je ne peux que vous recommander. Il ne peut laisser personne indifférent.

Opalivres : Dès les premières lignes, les personnages de Luka et d’Harper sont attachants et très présents. (…) Avec une écriture simple mais juste, une intrigue dont le déroulé est particulièrement intéressant Pascale Perrier pose les vraies questions et invite à la réflexion. Un très bon livre. Un coup de cœur d’Opalivres ♥ !

Calypso : J’ai d’abord trouvé ce livre très intéressant dans le choix de suivre les interrogations de Luka, témoin impuissant qui voudrait agir. Puis j’ai été scotchée par la chute, qu’on ne voit vraiment pas venir ! (…)

Nouveautés littérature jeunesse : J’ai beaucoup aimé ce roman qui évoque la difficulté d’aider les enfants qui subissent au sein de leur foyer de la violence (…) Par ailleurs, l’histoire est très bien construite avec des rebondissements qui font que le lecteur reste accroché aux pages. Enfin, j’ai trouvé que l’autrice traite le sujet avec beaucoup de finesse et de nuance avec la prise en compte de la difficulté de trouver les mots, mais aussi de proposer une solution adaptée.  À lire !

Les papotis de Sophie : Un très beau texte sur l’amitié, la maltraitance, une pirouette dans le scenario fait qu’on est encore plus saisi par le geste d’Harper. Comment parler de la violence, comment aider un ami ? Tout est dit avec pudeur et subtilité, et laisse sans voix.